Trois stratégies pour être à l’aise d’investir

Canada Vie - 1 juillet 2021
La composition de l’actif devient plus prudente à mesure que la retraite approche.
Famille planifiant avec son conseiller en sécurité financière

Choisir la bonne stratégie de placement revient à trouver un juste équilibre entre vos attentes en matière de croissance et votre tolérance au risque. Toutefois, même le portefeuille le plus énergique doit adopter progressivement une approche plus prudente à mesure que l’âge de la retraite approche. 

En matière d’investissement, un portefeuille peut se composer de nombreux types de placements, répartis en trois grandes catégories.

Rapport risque-rendement

Les actions constituent la catégorie la plus intéressante en termes d’augmentation de la valeur. Cependant, le parcours pourrait être mouvementé, et les baisses à court terme du marché boursier, importantes. Or, au fil du temps, la tendance à long terme est à la hausse. Les chutes rapides et inquiétantes du cours des actions deviennent de simples bonds au bout de 20 ou 30 ans.

Le risque varie énormément dans cette catégorie. Certains fonds communs de placement constitués d’actions se définissent clairement comme des fonds de croissance, prenant plus de risques pour trouver les entreprises présentant le potentiel le plus élevé. À l’inverse, certains fonds communs de placement n’hésitent pas à se qualifier de fonds prudents. Leurs avoirs se concentrent sur des sociétés bien établies dotées de solides données fondamentales. Le potentiel n’est pas aussi élevé, mais les investisseurs sont aussi exposés à de plus faibles risques.

Un juste milieu

Les obligations, ou les fonds communs de placement composés d’obligations, trouvent leur place dans la plupart des portefeuilles. Elles ont tendance à être moins volatiles, elles conviennent bien à la protection du capital, mais elles n’offrent que des rendements limités.  Elles sont considérées comme des instruments à revenu fixe, car les propriétaires reçoivent des versements réguliers, dont les montants peuvent également être réinvestis.

Comme c’est le cas pour les actions, le potentiel de croissance et le risque varient considérablement au sein de ce segment. Les fonds d’obligations d’État comportent des risques assez faibles, mais leurs rendements sont également limités. Quant aux obligations de sociétés, elles affichent un potentiel plus grand, mais aussi un risque plus élevé. Les investisseurs à l’aise avec le risque peuvent opter pour des obligations à rendement élevé, ou obligations à haut risque, émises par des entreprises nouvelles ou en difficulté qui cherchent à lever des capitaux en offrant des rendements élevés, mais incertains.

Espèces sonnantes

Les liquidités, les comptes d’épargne, les certificats de placement garantis et les fonds du marché monétaire sont les actifs refuges d’un portefeuille. Le risque de perdre votre capital est extrêmement faible. Bon nombre de ces placements sont garantis, et les pertes dans les autres sont rares.
Le plus grand risque lié au fait de laisser dormir de l’argent en espèces est l’inflation. Si le taux d’inflation est supérieur à votre taux de rendement, vous perdez de l’argent en valeur réelle. Toutefois, pour les personnes déjà à la retraite, les espèces sonnantes représentent une catégorie importante.

Question d’équilibre

L’objectif principal de votre conseiller en sécurité financière et représentant en investissement est de recommander une répartition de l’actif qui convient à votre situation, notamment en ce qui concerne l’âge, les besoins en termes de rendement et la tolérance au risque. Les stratégies de placement modèles vont de titres à croissance dynamique (tous des actions) à des titres extrêmement prudents (tous des titres à revenu fixe tels que des obligations, ainsi que des instruments pour les liquidités).
La disposition des gens à prendre des risques varie considérablement. Certaines personnes ont un seuil de tolérance au risque très élevé, alors que d’autres se détournent complètement du marché boursier. Ce profil de risque est un élément central permettant de déterminer la meilleure répartition de l’actif qui soit.

Au-delà du risque

Les jeunes investisseurs ont une plus grande capacité à prendre des risques puisque leur horizon de placement peut être de 30 ans ou plus. En effet, une personne dans la vingtaine peut être plus réticente à prendre des risques qu’un retraité, mais un horizon à plus long terme lui permettra de le faire.¬¬ Par conséquent, une grande partie de ses avoirs peut être constituée d’actions.
À l’inverse, les retraités qui partent en voyage deux fois par année à Las Vegas n’ont guère d’autre choix que de détenir la plupart de leurs placements en obligations et autres instruments à revenu fixe pour à la fois générer des revenus et préserver leur capital.
Voilà pourquoi toute personne disposée à prendre des risques devrait se tourner progressivement vers des instruments de placement plus prudents à l’approche de la retraite.
Une personne dans la vingtaine peut être plus réticente à prendre des risques qu’un retraité, mais un horizon à plus long terme lui permettra de le faire.

Décisions axées sur les besoins

La répartition de l’actif est également fonction des besoins. Le conseiller en sécurité financière et représentant en investissement joue un rôle central en aidant à déterminer le montant de l’épargne dont vous aurez besoin pour vous assurer un certain niveau de vie à la retraite. De nombreux facteurs peuvent changer la donne, comme votre disposition à déménager dans une maison plus petite ou à diminuer le montant que vous aviez prévu laisser en héritage.

La bonne nouvelle dans tout ça?

En moyenne, les Canadiens vivent plus longtemps qu’avant. En 2014, Statistique Canada a indiqué que l’espérance de vie d’une femme de 65 ans était de 87 ans, soit deux ans de plus qu’en 2001. Aujourd’hui, un homme de 65 ans a une espérance de vie de 85 ans, soit deux ans de plus également.1

Des retraites plus longues peuvent nécessiter un montant d’épargne plus élevé. Cette augmentation des besoins pourrait vous obliger à assumer un risque de marché plus important.

Un modèle sur mesure

Faire des placements fructueux comporte un certain risque. Mon expérience significative en tant que conseiller en sécurité financière et représentant en investissement m’aidera à évaluer votre situation unique et à déterminer une répartition optimale de l’actif qui vous permettra d’atteindre vos objectifs. Vous pourrez ainsi voir votre actif fructifier, tout en restant dans votre zone de confort. À mesure que vous approchez de la retraite, une planification appropriée peut vous aider à faire en sorte que le risque inhérent à votre portefeuille diminue régulièrement, vous permettant de commencer à planifier le prochain chapitre de votre vie.

 

Veuillez communiquer avec moi dès maintenant pour définir la stratégie de placement qui vous convient le mieux.

 

1 Gouvernement du Canada – Mesures destinées aux aînés.