Comment repérer et prévenir l’exploitation financière des personnes âgées

Canada Vie - 1 juillet 2022
L’exploitation financière des personnes âgées est un crime et constitue le type de maltraitance (ou mauvais traitement) le plus courant à l’égard des aînés
Older mother and son reviewing papers together.

Les médias rapportent fréquemment des cas d’escroqueries avec des cartes-cadeaux et d’autres stratagèmes utilisés par des étrangers et ciblant des personnes âgées. Malgré ces articles, l’exploitation financière des personnes âgées est l’une des formes de mauvais traitements les plus sous-déclarées selon la Commission ontarienne des droits de la personne. Et l’auteur du mauvais traitement n’est pas toujours un étranger. Bien qu’un membre de la famille en soit responsable dans le tiers des cas déclarés à la police, il se peut que la personne infligeant le mauvais traitement soit un voisin de confiance, un ami, une nouvelle flamme ou encore un aidant.

Qu’est-ce que l’exploitation financière des personnes âgées?

Selon le Gouvernement du Canada, l’« exploitation financière (ou économique) consiste à agir sans le consentement d’une personne de manière à en tirer des avantages financiers à ses dépens ».

Malheureusement, la pandémie de COVID-19 a entraîné une réduction des contacts sociaux des personnes âgées pour des raisons de santé, ce qui les a davantage isolées et les a rendues plus vulnérables à de nombreux types de fraude.

Exemples de maltraitance des personnes âgées

L’exploitation financière des personnes âgées est un crime et constitue le type de maltraitance (ou mauvais traitement) le plus courant à l’égard des aînés. Voici quelques exemples d’exploitation financière des personnes âgées :

  • Effectuer des achats personnels (épicerie ou réparation de voiture) en se servant de la carte de crédit ou du compte bancaire de la victime de l’exploitation
  • « Emprunter » de l’argent, des articles ménagers ou un véhicule et ne pas les rendre
  • Emménager dans la maison de la victime sans sa permission
  • Encaisser des chèques au nom de la victime ou lui prendre de l’argent
  • Exercer de la pression sur un aîné pour qu’il signe des documents juridiques qu’il ne comprend pas

Les moyens pris pour tenter de contrôler les finances d’un aîné ou contraindre des personnes âgées à prendre des décisions financières constituent également de la maltraitance.

Quels sont les signes d’exploitation financière des personnes âgées?

Les signes d’exploitation financière des personnes âgées ne sont pas aussi apparents que d’autres formes de maltraitance, comme la violence physique ou la négligence. Les signes d’exploitation financière des personnes âgées peuvent comprendre des documents manquants (relevés bancaires, testaments, contrats), des transactions financières inexpliquées sur des cartes de crédit ou des comptes bancaires, ou un intérêt soudain pour les soins ou les finances d’une personne âgée de la part d’une personne qui ne s’y était jamais intéressée.

Voici des indices d’exploitation financière chez la personne qui en est victime :

Sentiment de honte 

Étant donné que les victimes d’exploitation financière ont souvent des déficiences cognitives liées à l’âge, il se peut qu’elles ne s’en rendent compte que beaucoup plus tard. Elles pourraient éprouver un sentiment injustifié de honte parce qu’elles ne se sont pas rendu compte plus tôt des enjeux financiers en cause ou encore être gênées d’avoir mal évalué la personne à qui elles ont fait confiance.

Mutisme 

Il se peut qu’une personne âgée victime d’exploitation financière ne souhaite pas discuter de finances, de relations familiales, d’entretien de la maison ou d’autres sujets. Elle pourrait vouloir ainsi protéger la personne responsable. Ou ce pourrait être parce qu’elle ne fait plus confiance à qui que ce soit.

Déni ou attitude défensive

Votre proche pourrait ne pas vouloir croire que la personne à qui il a fait confiance a profité de lui. Il pourrait se mettre sur la défensive si vous abordez le sujet et nier avoir été victime d’exploitation financière.

Isolement 

Si une personne âgée commence à s’isoler, cela peut être un signe qu’elle subit de l’exploitation financière. Il se peut que votre proche s’isole pour protéger la personne responsable de cette exploitation, surtout s’il compte sur cette personne pour ses repas et ses autres soins. Les victimes d’exploitation financière vivent de l’angoisse et pourraient éviter les contacts avec les autres comme mécanisme de défense ou pour éviter d’empirer leur situation.

Que faire lorsque quelqu’un profite d’une personne âgée?

Si vous soupçonnez que quelqu’un profite financièrement d’un proche, mieux vaut d’abord en parler avec la victime. Prenez-vous-y avec gentillesse et douceur pour exprimer vos préoccupations. Selon la nature de l’incident financier, il pourrait s’avérer nécessaire de communiquer avec la police. Il est utile d’avoir un tiers de confiance qui s’y connaît, comme un avocat ou un conseiller en sécurité financière, qui peut aider à voir aux finances et fournir des conseils financiers et de placement objectifs.

Comment prémunir des êtres chers contre la maltraitance

Il existe des mesures simples pour minimiser la présence d’argent comptant dans la maison d’une personne âgée, en s’assurant notamment du dépôt direct de chèques et du paiement automatique des factures de services publics. Il serait également judicieux de documenter l’existence d’objets de valeur au moyen de photographies; songez aussi à les déposer dans un coffret de sûreté. Considérez également les mesures additionnelles suivantes :

Procuration

Il existe des procurations autant pour les soins personnels (p. ex. le mandat en cas d’inaptitude) que pour les biens (p. ex. les décisions financières). En consultant un avocat ou un notaire pour formaliser les modalités d’une procuration pendant qu’un proche peut encore prendre des décisions, on peut s’éviter des problèmes ultérieurement.

Communication

La transparence et une communication franche, tant avec les proches que vous voulez protéger qu’avec les autres membres de la famille, sont les meilleurs moyens de prémunir ces proches contre l’exploitation financière. Un aîné isolé est plus susceptible d’être la cible d’exploitation financière qu’un aîné proche de sa famille.

Intéressez-vous à tous les aspects des soins de votre proche – pas seulement à ses finances. Les victimes d’exploitation financière sont plus susceptibles de se confier à un membre de la famille en qui ils ont confiance. Des rencontres familiales périodiques pour passer en revue tous les aspects des soins d’un être cher encouragent la transparence et la communication entre les personnes s’occupant de l’aîné. 

Soutien – Si vous soupçonnez une situation d’exploitation financière d’une personne âgée

Il est très important de vous rappeler que vous n’êtes pas seul et que vous pouvez obtenir de l’aide. Si vous soupçonnez que vous ou un être cher êtes victime d’exploitation financière, vous pouvez obtenir de l’aide auprès de votre banque, d’un membre de la famille en qui vous avez confiance ou même d’un professionnel de la santé, comme un médecin ou une infirmière.

Pour en savoir plus sur l’exploitation financière des personnes âgées :

https://www.canada.ca/fr/emploi-developpement-social/ministere/aines/forum/exploitation-financiere.html


Si vous souhaitez discuter des moyens pour vous prémunir, vous ou des proches, contre l’exploitation financière, communiquez avec moi.